Accueil Histoire


Le golfe des pictons correspond à l’ancien delta marécageux de la Sèvre niortaise et de la Vendée. La baie de l’aiguillon est tout ce qui en reste. Le marais a été asséché par l’homme à partir de l’époque gallo-romaine : les premiers travaux eurent lieu aux XIIème et XIIIème siècles, mais il eut à souffrir des guerres, de cent ans et de religion. Les digues et les inondations causèrent des dégâts très importants. Ce n’est qu’à partir du XVIIème, sous Henri IV, que purent être entrepris les travaux de finalisation. Le marais n’a pratiquement plus augmenté depuis le XVIIème siècle, date à laquelle Siette, ingénieur de Louis XIII acheva les travaux.
La mer arrivait autrefois jusqu’à St Hilaire le Palud, Arçais,  Sansais, Coulon et  Niort que l’on disait alors port de cabotage côtier. Niort demeura un port de mer jusqu’au 18ème siècle, il en est aujourd’hui à plus de 40 kms.

Grues, Moreilles, Chaillé, Vouillé, Vix, Triaize-Champagné-Sainte Radégonde, St Michel en l’Herm, Charron, l’Ile d’Elle, Taugon, La Ronde, Damvix-le Mazeau, Irleau, la Garette, Magné sont autant d’anciennes iles dans le golfe.

La montée du sol, observée grâce au bri  sur toute la cote d’Aunis et de Saintonge, a certainement joué un rôle important dans le comblement du golfe.
Dans l’ancien golfe des pictons, l’homme et la nature sont en lutte depuis des siècles.


Golfe des pictons
Déplacer la souris sur l'image

Source : Internet/toponymie Poitou-charentes

1-Alluvions d’origine marine